Mutabilité de l'ADN (2)

Transition : on garde la même base

Transversion : on change de base

 

Une mutation ponctuelle de type transversion ou transition vont entrainer 3 effets différents sur les régions codantes :

 

 

    Mutation frameshift

 

Un autre type de mutation ponctuelle est la mutation frameshift.

Une mutation frameshift  est un ajout ou une délétion de base qui va décaler le cadre de lecture car l’ajout n’est pas un multiple de 3 du coup la protéine est totalement modifiée.

 

Si une mutation frameshift tombe dans une région non codante, ce n’est pas pour autant que ce sera sans effets.

 

Mutation en 1 :

Les séquences régulatrices sont reconnues par des activateurs, si elles sont modifiées, la reconnaissance exercée par les molécules régulatrices est moins efficaces, le gène sera donc moins bien régulé et il y aura perturbation dans la quantité de la production de la protéine.

 

Mutation en 2 ;3 :

Promoteurs= séquence reconnu par l’ARN poly. Il est essentiel pour que le gène soit bien transcrit. Si sa séquence est modifiée, l’accrochage de l’ARN poly est détérioré et il y aura perturbation dans la quantité de la production de la protéine.

 

 Mutation en 4 :

C’est le site d’initiation de la traduction (shine d’algardon chez les bactéries) sur lequel se fixe le ribosome. Une fois fixé, le ribosome initie la traduction, s’il y a une mutation sur ce site, il y aura un impact sur l’initiation de la traduction.

 

Mutation en 5 et 7 :

Les introns doivent étre correctement éliminée par l’épissage. Les séquences à éliminer sont reconnues par la machinerie d’épissage, si elles ont été modifiées, l’épissage sera perturbé.

 

Mutation en 8 et 9 :

C’est la séquence qui arréte la traduction et la transcription. Si 8 est modifiée, il n’y aura pas de traduction, si 9 est modifiée il n’y aura pas de transcription. C’est au niveau de ces séquences que se fixent les enzymes qui coupent et ajoutent la queue poly A. si cette séquence est modifiée, l’ARN sera moins stable.

 

Autres types de mutations :

 

Insertion, délétion, inversion et duplication sont des mutations plus importantes que les mutations ponctuelles, dans le sens ou un génome peut gagner ou perdre un grand nombre de pb. Elles sont favorisées par des processus de recombinaison.

 

    Insertions :

 

 

Délétions : 

 

 

 

 

 Inversions :

 

 

 

 

Duplications :

  

 

 

Mesure de la génotoxicité 

Le test de Ames :

 

Il permet de déterminer le potentiel mutagène d’un composé chimique. Les cancers étant souvent liés à des dommages causés dans l’Adn, ce test rapide et peu onéreux est utilisé afin d’estimer le potentiel cancérigène d’une substance.

   Principe :

Différentes souches de bactéries (salmonella) ont des mutations dans les gènes nécessaires à la synthèse d’histidine. Celles qui sont incapables de produire l’histidine ont besoin d’un apport pour se développer.

Le test permet donc d’évaluer la facilité qu’a une substance à induire une réversion de la souche incapable de produire l’histidine. Dans le cas d’une substance mutagène, il y a apparition d’une souche capable de fabriquer la molécule

La réversion est induite par la substance à tester qui s’avère alors génotoxique.

 

 

 Le surnageant S9 amène des enzymes qui détoxifient les produits toxiques en les modifiant chimiquement. Il se peut que le produit ne soit pas toxique (mutagène) en lui même, parcontre son intermédiaire peut l'être

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×