Mutabilité

Chap.1 : Mutabilité de  l’ADN

 

Organisation des génomes eucaryotes

 

-         taille du génome des bactéries : 5 millions de pb (Mb)

-         le plus petit génome : 0.5 Mb

-         levure : 1.305 Mb (¸3 pour E. coli)

-         insecte : 10* celui de la levure, 165 Mb

-         homme : 3300 Mb

-         plante : 100 Mb(le + petit génome chez les plantes)

 

Paradoxe de la valeur sure : contrairement à ce qui est observé chez les procaryote, la quantité d’ADN eucaryote est au moins 10 fois supérieure à celle nécessaire pour coder l’ensemble des protéines.

NB : l’homme à 30 000 gènes comme Arabidopsis thalianna alors qu’on a beaucoup plus de pb.

On dénature le DNA et on suit la renaturation : 3 types de séquences dans un génome eucaryote :

-         des séq qui se renaturent très lentement

-         des séq qui se renaturent moyennement vite

-         des séq qui se renaturent très vite = séquence très répétées = DNA satellite

 

Les séquences hautement répétées ont bcp de chances de se rencontrer, de ce fait l’ADN micro et minisatellite se renaturent très vite

Les séquences modérément répétées (grande partie du génome) : contient des éléments transposables (= transposons= peuvent « sauter » pour aller s’incérer ailleurs) ; des gènes ribosomiques ; des gènes codants pour l’ARNt, ARN 5S U1 U2.

NB : les procaryotes ont aussi des éléments transposables même si ils n’ont pas tous les « plateaux » (courbe bleue à un seul plateau).

Les séquences uniques sont transcrites par l’ARN pol III

 

Mécanismes responsables du polymorphisme des génomes

 

Modification au niveau de la séquence de la molécule d’ADN qui n’est pas réparée, elle est donc transmise à la descendance = mutation

Echanges entre les molécules d’ADN = recombinaison

Séquences à un endroit du génome qui saute à un autre endroit = transposition

 

Mutabilité de l’ADN- définitions

 

Allèle : version particulière d’un locus génétique

Mutation : modification héritable de la séquence génomique d’un organisme

Mutant : organisme qui a une ou plusieurs mutations dans son génome par rapport au sauvage

Génotype : ensemble de l’information génétiques codée par le génome d’un organisme

Phénotype : ensemble des caractères observables ou mesurables d’un organisme

Taux de mutant : proportion de mutants d’une population

Taux de mutation : fréquence des mutations dans un locus donné par génération

Mutation ponctuelle : substitution d’une pb par une autre, ou, addition ou délétion d’un faible nombre de pb.

Mutation réverse : mutation qui restaure le phénotype sauvage

 

Mutabilité de l’ADN – Type de mutations

 

Les mutations ponctuelles :

 

    Transition et transversion

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×